SPCJ-m.png

SPCJ
Rapport sur l'antisémitisme en France en 2021

Constats et analyses

589 actes antisémites ont été recensés en 2021, soit une augmentation de près de 75% par rapport à l'année précédente. Les violences physiques ont augmenté de 36 % comparativement à 2020.

Les actes portant atteinte aux personnes représentent 45% des actes antisémites, dont 10% sont des agressions physiques. 

Selon les chiffres du Ministère de l'Intérieur, 73% des actes racistes portant atteinte aux personnes sont dirigés contre des Juifs.

Deux phénomènes inquiétants méritent une attention particulière : 

  • le nombre élevé d'actes antisémites commis dans la sphère privée (25% des actes antisémites). Il s'agit essentiellement d'actes commis à proximité du domicile de la victime, par un voisin d'immeuble ou par des personnes vivant dans le quartier. 

  • la proportion d'utilisation d'armes dans les agressions physiques (20%) et menaces (10%) à caractère antisémite. Les armes les plus utilisées sont les couteaux (9 cas) et les pistolets (5 cas). Les autres actes sont commis au moyen de carabines, mortier de feu d’artifice, marteau, machette, pistolet à plomb, ciseaux

En 2021, deux pics d'augmentation des actes antisémites ont été relevés :

  • en mai, pendant le déroulement de l'opération "Gardien des murailles" lancée par Israël contre le Hamas. 5 actes antisémites ont été recensés en moyenne par jour au cours de cette période. Il s'agit essentiellement d'insultes et de gestes menaçants. Dans près d'1/3 de ces actes, le thème de la Palestine est évoqué.

  • en août, pendant les premières mobilisations contre les restrictions sanitaires. Il s'agit essentiellement d'inscriptions antisémites désignant les Juifs comme les profiteurs, voire les instigateurs de la crise sanitaire. 

Quelques chiffres clés du Rapport sur l'antisémitisme 2021

20% des agressions physiques dans la sphère privée sont commis avec une arme

Les actes antisémites dans la sphère privée

Vivant à proximité de leur agresseur les victimes subissent parfois de véritables situations de harcèlement. 

Celles-ci se manifestent par une répétition d'actes devenant souvent de plus en plus violents avec le temps.

L'utilisation d'armes dans les actes antisémites

1 agression physique 

sur 5 est commise avec une arme

1 menace antisémite 

sur 10 est commise avec une arme

Les actes antisémites pendant l'opération "Gardien des murailles"

Une moyenne de 5 actes antisémites recensés par jour 

 Il s'agit essentiellement d'insultes et de gestes menaçants. Dans près d'1/3 de ces actes, le thème de la Palestine est évoqué.

Pour consulter le rapport sur l'antisémitisme 2021